Endometriose, une douleur cachée difficile à vivre au quotidien

DÉFINITION DE L’ENDOMÉTRIOSE

endométriose
Endométriose – logo DXdesign endométriosis

Ma contribution, en tant qu’infographiste, à la cause de l’endométriose un logo qui semble être très peu.

Qu’est-ce que l’Endométriose ?

L’endométriose est une maladie chronique, généralement récidivante qui touche 1 femme sur 10, en âge de procréer.

L’endomètre est le tissu qui tapisse l’utérus. Sous l’effet des hormones (œstrogènes), particulièrement au cours du cycle, l’endomètre s’épaissit en vue d’une potentielle grossesse. S’il n’y a pas fécondation, il se désagrège et saigne. Ce sont les règles. Chez la femme qui a de l’endométriose des cellules vont remonter et migrer via les trompes. Le tissu semblable au tissu endométrial qui se développe hors de l’utérus  provoque alors des lésions, des adhérences et des kystes ovariens, (endométriomes) dans les organes colonisés. Cette colonisation, si elle a principalement lieu sur les organes génitaux et le péritoine peut fréquemment s’étendre aux appareils urinaires, digestif, et plus rarement pulmonaire.

Qui sont les personnes touchées par l’Endométriose?

Elle touche potentiellement toutes les femmes réglées. Et lorsqu’on les interroge, la plupart des femmes atteintes sévèrement par cette maladie se plaignent d’avoir souffert depuis la puberté de douleurs gynécologiques.

L’endométriose est une maladie complexe. On a même coutume de dire qu’il y a plutôt des Endométriose parce que cette maladie ne se développe pas de la même façon d’une femme à l’autre…

Il n’existe pas de certitudes concernant l’endométriose si ce n’est qu’elle revêt différentes formes à différents endroits selon différentes proportions d’une femme à l’autre.

Diagnostic de l’endométriose avec en générale 5 ans de retard lors de règles douloureuses.

Aujourd’hui, l’endométriose est diagnostiquée, souvent par hasard, avec un retard moyen de cinq années, durant lesquelles la maladie a eu le temps de causer des dommages notables à différents organes. Selon les sources, cette maladie toucherait donc par conséquent presque 1 femme sur 20 à 1 femme sur 10. Soit entre 5% et presque 10% de celle-ci.

Quant à la théorie de la grossesse qui guérit, elle est également mise en cause. En fait, il semble plus réaliste de considérer que la grossesse ne « guérit » pas l’endométriose, mais l’améliore notablement ou préserve d’une dégradation de la situation, offrant une période de rémission.

Potentielle de l’endométriose

Potentiellement, toutes les femmes réglées. Il n’est pas rare aujourd’hui de voir de très jeunes femmes atteintes par cette maladie. Il existe aussi des cas de femmes ménopausées ou opérées par hystérectomie et ovariectomie qui continuent à souffrir d’endométriose, notamment en raison des traitements hormonaux de substitution.

En conclusion, cette maladie est très mal connue et potentiellement incurable, attention à la Pilule qui peut favoriser des kystes, fibromes et Endométriose. Lire attentivement toute la notice.

Un combat au quotidien, une douleur, une peine de l’ombre.

-source, EndoFrance

Étiqueté , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *